Cimetières du Mellois



(cimetieresmellois.fr)



16/10/2011

Cimetière de SAUZE VAUSSAIS


Tombes des Résistants

Tous les ans, courant octobre, une journée de la Résistance est organisée à SAUZE VAUSSAIS.

A cette occasion, les autorités et la population se rendent au cimetière de la commune

et les tombes de plusieurs Résistants sont fleuries.

Diverses délégations composées, d'élus, de représentants d'associations patriotiques et de militaires suivent un drapeau et se rendent vers les tombes pour y déposer une gerbe et se recueillir.

Les tombes honorées sont matérialisées par un drapeau tricolore.

Quelles sont ces tombes et les Résistants qui y reposent.

Ce 16/10/11 après la cérémonie, je suis revenu dans le cimetière pour photographier les tombes.

1ère tombe

FLAME Maurice




Maurice Flamé, 31 ans








FAMILLES

--

FLAME

VIDEAUD

POITEVIN

FERRY

2ème tombe

BOUSSIQUET Olivier






Olivier Boussiquet, 24 ans




FAMILLE BOUSSIQUET

3ème tombe

Les frères BILLY Abel et Henri




FAMILLE

BILLY - BOUCHER





ABEL BILLY

CHEVALIER DE LA LEGION D'HONNEUR

COMPAGNON

DE LA LIBERATION

MORT POUR LA FRANCE

13 OCTOBRE 1909

21 AOUT 1944

HENRI BILLY

MEDAILLE MILITAIRE

MORT POUR LA FRANCE

17 FEVRIER 1917

19 DECEMBRE 1945

En savoir plus sur les frères BILLY : (cliquer ci-dessous)


site du Musée de l'Ordre de la Libération


BILLY Abel



BILLY Henri



Un hommage particulier le 06/06/2014




4ème tombe

RIVAUD Armand






Armand RIVAUD

1902 -1981

Marguerite POITEVIN

1904 – 1991

Antoine BRUNET 2001

5ème tombe

Les frères TABOURDEAU Robert le médecin et Raymond le notaire











FAMILLE

TABOURDEAU – CLERC







6ème tombe

Les frères PRAT Jean et Pierre








PRAT pierre

1924 – 1944

ASPIRANT 4ème RTT

MORT POUR LA FRANCE

SIENNE (ITALIE)




HENRI PRAT

LT COLONEL D'AVIATION

12 JUIN 1887 – 3 SEPTEMBRE 1937



A LA MEMOIRE DE
JEAN PRAT

ENSEIGNE DE VAISSEAU

1917 – 1943

ET DE

PIERRE PRAT

ASPIRANT AU 4ème RTT

1924 – 1944

SES FILS

MORT POUR LA FRANCE



FRANCOIS PRAT

1941 – 1968



CHARLOTTE

MONDON

SON EPOUSE

1889 - 1990

PRAT Pierre



PRAT Jean



Ci dessous un article de monsieur

Le Président de l’A.N.A.C.R,

René Auvin. Ancien maquisard.



« « « Dans le Sauzéen comme ailleurs, cette occupation

fut très mal acceptée et c’est ainsi

que trois groupes de résistants se constituèrent.

Celui de René Eprinchard sur la Commune

de Clussais La Pommeraie, qui se rallia par

la suite, au groupe d’Ernest Jousseaume, alias

Fernand” de Melle ; le groupe “Le docteur ”

des frères Tabourdeau, Robert le médecin et

Raymond, le notaire qui actionnait au lieu dit

Touchebarre et le groupe “Jean Paul” dont le

responsable Armand Rivaud eut les premiers

contacts dès le mois d’août 1941. Par la suite,

ce groupe, qui avait son cantonnement dans

les bois d’Enterruant à Montalembert, fût

commandé pour la partie civile par Armand

Rivaud de Sauzé-Vaussais et Raymond Cluzeau

de Limalonges, et dans la partie militaire

par un ancien des brigades internationales en

Espagne, Gilbert Barlier.

En juin 1942, alors qu’il n’avait aucun

contact et aucun rapport avec ces trois groupes

de résistance, un sauzéen Léon Naud,

charron forgeron, fut sur dénonciation, arrêté

par la Gestapo comme communiste et interné

au camp de Rouillé dans la Vienne. Aucun

grief n’ayant été retenu contre lui, il fût libéré

par la suite.

La résistance dans le canton de Sauzé-Vaussais, avec un effectif

de près de deux cents soldats de l’ombre sans uniforme, fut très

active. Il est vrai que la ligne ferroviaire et la route nationale 10

Paris Bordeaux étaient des points stratégiques et propices aux

sabotages et embuscades.

Malheureusement, la Commune de Sauzé-Vaussais, a à déplorer

la mort au combat de neuf ressortissants : les frères Billy, Abel,

35 ans, Henri, 28 ans ; les frères Prat, Jean , 26 ans, Pierre, 20

ans ; Maurice Flamé, 31 ans ; Olivier Boussiquet, 24 ans ; Edgard

Rogeon, 20 ans décédé au camp de concentration à Buckenwald

; Georges Maress ; Jacques Prieur. Auxquels, il faut rajouter

deux clandestins du groupe “Jean Paul”, Stéphane Kucharick,

alias Philippe, qui venait de la région nantaise et Louis Bernier,

alias Anselme, qui venait de Châtellerault, et tous les deux recherchés

par la Gestapo comme membre du parti communiste

clandestin, qui furent arrêtés par la Police française du Commissaire

Rousselet de la SAP de Poitiers, et fusillés à la butte de Biard

le 22 septembre 1943. Et aussi deux membres du maquis du Marais

Poitevin en contact avec le groupe “Jean Paul”, Raymond du

Rosier et Louis Jourdain lâchement abattu par la même police sur

la route de Gournay pour les mêmes motifs le 25 juillet 1943. Et

n’oublions pas également le Commandant Bernier, René Groussard,

Roger Aubin de Melle, Louis Proust, 16 ans de Javarsay, arrêtés

tous les quatre le 20 août 1944 sur la place de la Mairie par

les soldats du 950ème régiment d’infanterie indou de passage à

Sauzé-Vaussais, et fusillés le lendemain à Ruffec. Deux autres

maquisards de groupes extérieurs au canton, morts au combat,

sont également enterrés dans le cimetière de Limalonges, il s’agit

de Loisy et Maurice Gamain, dont les familles habitaient la Commune.

Ce qui fait un total de 19 victimes du nazisme pour faits

de résistance, dans notre canton rural de Sauzé-Vaussais, auxquels

on doit ajouter trois victimes civiles.

MAJ 12/06/2013




Le 20 octobre 2013

une tombe supplémentaire a été honnorée au cimetière de VAUSSAIS




Cette cérémonie annuelle est organisée par l'ANACR