Cimetières du Mellois



(cimetieresmellois.fr)



LA CRECHE (79)

Breloux

27/02/2016

Cimetière des CHARLES















1




2



ICI REPOSE LE CORPS

DE JEANNE METAYER

EPOUSE DE PIERRE
CHARLES

DECEDEE LE 22

DECEMBRE ...9 A L'AGE

DE 75 ANS

3



CI FIT LE CORPS DE

PIERRE CHARLES

EPOUX DE JEANNE METAYER

MAIRE DE LA CNE DE BRELOUX

MEMBRE DU CONSEIL

D'ARRONDISSMENT DECEDE

LE 5 MAI 1841 A l'AGE DE

76 ANS


4



ICI REPOSE

CHARLES AÎNE CDE BRELOUX

REPRESENTANT DU PEUPLE

EN 1848

PRESIDENT DU COMICE AGRICOLE

DE ST MAIXENT

PRESIDENT DE LA SOCIETE

....

DE BRELOUX

CONSEILLER MUNICIPAL

CHEVALIER DE LA LEGION D'HONNNEUR

NE 1804 MORT 1878





5





....

....



DE FRANCOIS CHARLES



DECEDE LE 2 AOUT ….

A L'AGE DE 75 ANS

FILS DE FEU PIERRE CHARLES

ET DE FEU JEANNE METAYER

6



ICI

REPOSE LE CORPS DE

JULIEN RENAULT

DECEDE A RUFFIGNY

Cne DE BRELOUX

LE 7 OCTOBRE 1912

A L'AGE DE 86 ANS


7



ICI REPOSE LE CORPS

DE JACQUES RENAULT

EPOUX DE MARIE

CHARLES

DECEDE LE 1ER DECEMBRE

1859 A L'AGE DE 65 ANS

8



ICI REPOSE LE CORPS

DE MARIE CHARLES

EPOUSE DE JACQUES RENAULT

DECEDEE LE 11 MAI 1884

A L'AGE DE 89 ANS

9



ICI
REPOSE LE CORPS

DE MARIE GIRAULT

EPOUSE DE

FRANCOIS RENAULT

DECEDEE A RUFFIGNY

Cne DE BRELOUX

LE 7 DECEMBRE 1915

A L'AGE DE 85 ANS

10



ICI

REPOSE LE CORPS

DE FRANCOIS RENAULT

EPOUX DE MARIE GIRAULT

DECEDE A RUFFIGNY

COMMUNE DE BRELOUX

LE 17 MARS 1887

A L'AGE DE 62 ANS

11



PIERRE OLIVIER

CHAUVINEAU

9 MARS 1851 / 23 FEVRIER 1917

12



MARIE

RENAULT

15 9BRE 1854 / 20 AVRIL 1934



Extrait de WIKIPEDIA

XIXe siècle, notice rédigée d'après les recherches de Raoul Musu (juin 1999):

Pierre Charles de Breloux, le père et le fils furent les artisans, les guides, les acteurs de l'histoire locale, tout au long du dix-neuvième siècle.

Pierre Charles (1765 – 1841), le père était l’ami du grand Jacques Bujault qui l’avait rendu célèbre à travers le personnage du " Père Abraham ", dans son almanach réputé. Il fut d’une activité débordante, servi par une personnalité forte, énergique, voire autoritaire. Maire de Breloux pendant 22 ans, Président du District de Ste Néomaye, Conseiller d’Arrondissement du premier canton de St Maixent. Expert dans son métier d’agriculteur et d’éleveur, il chassa les vieilles routines et imposa les nouvelles méthodes aux paysans du Pays Crèchois, où s’exerçait, écrit Henri Gelin, " son apostolat agricole et politique ". Dès les premières décennies du dix-neuvième siècle, il militait pour une école neutre et rédigea en 1833 le règlement de l’école de Breloux, petit chef-d’œuvre de laïcité et de démocratie.

Pierre Charles (1804 – 1878), le fils aîné, devait poursuivre l’œuvre du père. Il reçut une bonne instruction. Il sera la tête pensante d’une entreprise extraordinaire, la ferme-modèle de Breloux qui fit école dans toute la région. La politique s’empara de lui, un court moment. Suffisamment pour qu’il devienne, en 1848, Représentant du Peuple à l ‘Assemblée Constituante. La tradition veut qu’il y siégea vêtu de sa blouse crèchoise … Vite revenu à sa ferme et à son moulin, il milita contre l’Empire, profitant des tribunes que lui procuraient ses fonctions dans les diverses assemblées agricoles du département. Il aida les artistes, les poètes, œuvra pour l’instruction publique, pour la culture populaire, la mutualité, et, comme le fit avant lui son père, soutint toutes les initiatives coopératives. Pierre Charles reçut la Croix de Chevalier de la Légion d'honneur en 1878, quelques mois avant sa mort. On a souvent parlé de la " république familiale des Charles " avec l’application des grands principes démocratiques mis au service de la vie et du travail de chaque jour.

"L’œuvre des Charles fait partie de notre patrimoine intellectuel" (Raoul Musu juin 1999)

Pour illustrer le combat et les moyens employés pour faire "passer" les progrès de la science : Extrait de "A la recherche de Pierre Caillet" - R. Musu - éd. CLE 1987 Pierre Charles, le père du Constituant, qui fut un expérimentateur efficace de toutes les nouvelles méthode de culture et d'élevage et Jacques Bujault, l'avocat-laboureur, son ami, qui sût trouver le mode d'expression convenant au monde paysan d'alors. Il leur fallait attaquer tout à la fois l'ignorance, la méfiance, la bêtise. Ils durent user de ruses pour forcer les paysans à seulement accepter l'idée qu'une amélioration de leur travail, donc de leur sort, était chose possible. On raconte en pays crèchois que le père Charles avait choisi un terrain pentu pour que ses expérimentations du chaulage des luzernes fussent visibles de loin ... Par différence d'intensité de la végétation, le passant pouvait lire : "Effet de la chaux"* . On retrouvait la valeur de l'exemple.





Ci-dessous un site à visiter pour avoir des informations sur la famille CHARLES















Retour accueil



Direction les cimetières